Page d'accueilnicolas Ribol - Accueil

le choix

passage


 je marche sans chaussures sur la route qui mène à mon école en ce mois de
Mars. Assise à une place oû je ne supporte pas le garçon qui est mon voisin
tant je ne peux compter sur lui pour me rassurer.  Il est stupide et
répugnant, un espèce d'imbécile qui ne sait pas encore écrire et à côté
duquel l'institutrice m'a obligée de prendre place à cause de mes mauvais yeux.

Il est à moitié sourd  et ne sait pas parler correctement .
A coté de ce porc, je me sens de si mauvaise humeur que je n'arrête pas de le griffer et de lui cracher au visage.
 

Si je tourne mon buste, mon regard s'échappe de la classe. Je suis assise à
nouveau mais face à un monsieur en cravate rouge sur laquelle se détachent
des lettres si blanches que j'en ai mal à la tète. Il me dit que si je lis
bien, il me donnera un bonbon et que si je lis mal j'aurais des lunettes.


Ce choix est pour moi impossible tant j'ai envie des deux tout de suite;et un
de mes yeux voit net et l'autre très flou.
Non, en vérité les deux ne voient déjà pas bien.

 Les lunettes  me donneront encore plus un air de première de la classe. 

RETOUR


© MediaMed - 685.1 page remise à jour 17 11 99