nicoLire "Les rêves sont la littérature du sommeil."   Jean Cocteau (Le mystère laïc)
Le coin de nicolas Ribol
Accueil
Accueil
forum
Forum
Livre d'or
Rêves
cadeaux
Cadeaux
Liens
Liens
Chercher
Recherche
ecrire
Ecrire
Imprimer
Imprimer
nR - Bonne nuit

Saskianicolas Ribol - Accueil

Bonne nuit, je m'appelle Saskia et j'adore les hommes. Ils sont pour moi le sel de la vie : je ne rêve que d'eux ! 

Je commence :

 je me vois par bonheur dans un compartiment vide en compagnie d'un vieux monsieur très digne qui se  met à se masturber à mes cotés. Au bout d'un moment, craignant qu'il ne perde sa dignité d'un coup, je me  mouche bruyamment  et j'éprouve le besoin de compléter la morve, que je contemple complaisamment devant ses yeux un tantinet éberlués, par un curage de nez qui donne des résultats inespérés. Je range mon mouchoir et je précise: "Celui-là va dans ma poche".
Très en forme, je sors de mon sac un ravissant petit tampon, rescapé par hasard d'une longue lignée. Je joue à la fronde et au bilboquet avec; et je n'ai que le temps de le lui "fourrer" dans la main quand le
contrôleur  arrive; ce qui fait qu'il ne peut refermer son pantalon.


Je me retrouve alors à Paris qui est pour moi une ville merveilleuse, avec des piscines bordées d'arabes, qui nagent comme des cloches et m'empêchent de toucher le bord.
Je les pousse un peu, agacée, en leur disant :"elle n'est pas chaude, il
faut se remuer "
Je les entends abuser un tantinet: "Mademoiselle, quelle est votre nationalité, j'ai
entendu que vous parliez du volcan "Radel touff". Il se trouve que mon cousin Aziz a pris une pierre sur la tête en se promenant à coté"
Je leur avoue sans rougir que je ne déteste pas parler du volcan "Radel touff" avec des personnes autorisées; mais là, je ne peux m'empêcher d'avouer ce que je cache plus ou moins maladroitement à mon futur jury: "Vous croyez que c'est agréable d'être directrice marketing avec 6 gosses à la maison , un chien, un chat, et mari bon à rien . J'en ai marre rien que d'y penser"
Oh miracle! Le mot  "directrice", leur rappelle de fâcheuses réminiscences scolaires et je peux enfin toucher le bord.


Je suis au RU, mon plateau rempli de bonnes choses , je m'assieds  (fortuitement) à côté d'un étudiant au visage d'ange dont la main droite
tient une fourchette et la gauche disparaît par moment sous la table.
Les hollandais sont des gens affables et courtois; c'est donc d'une voix un peu gutturale et avec un batave sourire que, en personne prévoyante, je lui propose mon excédent de mayonnaise.


La grâce et la bonne humeur qui sont miennes, chacun peut les apprécier et toi aussi, ami qui cherche un rêve, tu es le bienvenu pour venir le partager.
 

RETOUR


© MediaMed - 691.1 page remise à jour 17 11 99

© 1999-2007 MediaMed Le coin de nicolas Ribol - nRx3000.5 010106


Portix-PHP - GNU Public License - © 2001-2002