nicoLire "La rêverie est le clair de lune de la pensée."   Jules Renard (Journal)
Le coin de nicolas Ribol
Accueil
Accueil
forum
Forum
Livre d'or
Rêves
cadeaux
Cadeaux
Liens
Liens
Chercher
Recherche
ecrire
Ecrire
Imprimer
Imprimer
nicolas Ribol - les dossiers.

RETOUR  Pensez à imprimer ces fiches, afin de les lire ou les relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.les dossiers   :

nicolasRibol vous informe
  Le ministre de l'Hygienne, de l'Assistance et de la Prévoyance sociales

à MM.les Prefets

Mon attention a été spécialement appelée sur la situation budgétaire de l'Hospice national des Quinze-Vingts et la nécessité d'obtenir des ressources nouvelles en réclamant aux collectivités interessées tout ou partie des frais d'hospitalisation et de soin à la Clinique dudit établissement.

L'Inspection des services administratifs consultée à ce sujet a estimé que la base de la contribution demandée aux collectivités pour les hospitalisation à la Clinique doit ètre le prix de revient de la journée.Or, le calcul du prix de revient à la Clinique établi dans les conditions du décret du 9 février 1922, rendu en exécution de la loi du 14 février 1921, donne le chiffre de 15 francs par jour.

Il est à remarquer que c'est un prix inférieur à celui actuellement réclamé dans les hopitaux de Paris pour malades payants sans qu'il soit question d'intervention chirurgicale. Ce prix de 15 francs ne saurait donc paraitre exagéré pour le traitement des malades soignés ou opérés à la clinique.

Dans ces conditions, j'ai été amené à prendre à la date du 20 octobre 1922 une décision aux termes de laquelle, pour l'année 1922:

1° Les frais de séjour et de traitement des malades soignés au titre payant ou opérés à la Clinique des Quinze-Vingts sont fixés à 15 francs par jour;

2° Le prix de la consultation payante donnée à la Clinique dudit établissement est fixé à 4 francs.

Je vous prie de vouloir bien m'accuser reception de la présente circulaire et porter cette décision à la connaissance des services, Commisions, Assemblées et collectivités interessés par voie d'insertion au Bulletin des actes administratifs.

Le ministre Paul Strauss

 

Contact



Les Recertifiés
  LES RECERTIFIESLa recertification est un sujet trop grave pour ne pas retenir toute l'attention du syndicat. Les premiers recertifiés nous écrivent déjà, leur expérience sera précieuse à d'autres.

Ont été retenues les lettres de:...

 

Contact



Visions du millénaire
  La garde du 1er janvier 2000

Oh Christ soit favorable...

Artifices

Les avancées de l'ophtalmologie au vingtième siècle  Les avancées de l'ophtalmologie au vingtième siècle

L'ophtalmologiste de 1900 aurait sans doute reconnu son collègue des années trente. Mais, à coup sûr, ce dernier se sentirait étranger et perdu dans le cabinet d'un praticien d'aujourd'hui. En 70 ans, en effet, les découvertes en ophtalmologie ont modifié en profondeur une spécialité aux techniques d'examen et de traitement très spécifiques. Pourtant, ...

 

Contact


La salle d'attente est inscrite dans le concept nicolasRibol
  Tout récemment, l'Ordre des Médecins s'est préoccupé à son tour de salles d'attente et de leurs usages, attestant, s'il en était besoin, le rôle précurseur de nicolas Ribol 

nR - La salle d'attenteUn éclairage incisifsur les réflexions ordinales - courrier au Quotidien du Médecin  publié le 20 novembre 2000

Présentation à la réunion "Cabinet 2000" à l'Hôtel-Dieu de Paris -  La salle d'attente, aspects culturels et juridiques - 18/11/00

Les salles d'attente de nicolas Ribol
ICI   &  

Vos salles d'attente (chantier)

 

Contact




Votre dossier
 

REGARDS - COCNet pour le Printemps des Poëtes 2000

 

Publier un dossier



Votre dossier
  Si vous avez un dossier à publier, n'hésitez pas ! Vous pouvez le faire ici gratuitement.  

Publier un dossier



nicolas Ribol - Accueil          © MediaMed - 643b.12.4 010505  

© 1999-2007 MediaMed Le coin de nicolas Ribol - nRx3000.5 010106


Portix-PHP - GNU Public License - © 2001-2002