nicoLire "C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents."   Pierre Dac
Le coin de nicolas Ribol
Accueil
Accueil
forum
Forum
Livre d'or
Rêves
cadeaux
Cadeaux
Liens
Liens
Chercher
Recherche
ecrire
Ecrire
Imprimer
Imprimer
nR - Contrat d'enfer

Page d'accueilnicolas Ribol - Accueil

le choix

Contrat d'enfer

Dans mon rêve, je vivais dans un appartement sordide avec pour seul compagnon une bouteille de Cognac. Je ne travaillais que pour payer mes factures.
Un soir, j'entendis dans le salon un bruit bizarre.
Je pris un couteau dans la cuisine et là, assis dans mon fauteuil, je découvris un homme d'une beauté envoûtante avec un sourire d'ange.
"Que faites vous là?", criai-je,"Qui êtes vous?".
Il me répondit d'une voix douce: "je m'appelle Balzatar et je suis là pour satisfaire tous vos désirs et vos fantasmes les plus secrets."
Je restai prostrée devant lui, sans voix.
Après un moment d'hésitation, je lui demandai finalement un souhait :
"Eh bien, je voudrais de l'argent!"
Il sortit de sa sacoche une grosse liasse de billets. Mes mains se mirent à trembler."Je voudrais aussi une voiture!"
Il m'entraîna vers la fenêtre. Quelle ne fut pas ma surprise quand je vis une adorable Twingo rouge au pas de ma porte. Je n'en croyais pas mes yeux !
Il me réaffirma:"Vos désirs sont des ordres! désirez vous autre chose?"
Il m'emmena dans les endroits les plus chauds et branchés de la capitale. Nous vivions des moments merveilleux. Tout ce que je désirais je l'avais.
Un jour, il déclara: "Toute peine mérite salaire: j'ai dans ma sacoche un contrat. Je désire ton âme, car je suis un démon, et c'est ton âme qui m'intéresse."
J'ai signé sans hésiter.
Tout à coup, apparût l'ange Gabriel, grand, majestueux, tout habillé de blanc. Il prit Balzatar à partie et lui dit: "Elle ne signera pas... Tu t'es trompé: c'est l'âme de sa mère que tu devais prendre. Pour ton erreur, tu redeviendras un simple mortel et tu souffriras les martyres de la terre."
J'étais désespérée.
Je décidais de me tuer. Je me réveillais en réanimation. Mon âme flottait au dessus de moi. Balzatar décida de ma sauver. Il me perfusa son sang, qui était jaune. mon âme réintégra mon corps et Balzatar disparut.
A mon réveil, je me sentis différente.
J'eus l'envie soudaine d'apprendre.
Je devenais une femme d'affaire efficace et redoutable.
Un jour, je remarquais un homme qui faisait le ménage dans mon bureau, très beau.
Je m'approchais de lui et lui dis "Que désirez vous? De l'argent? Du pouvoir? Des femmes?"
Il me répondit: "Je ne désire que vous".
Il me prit par la taille et me combla de bonheur. A la fin de nos ébats je lui demandais: "Comment vous appelez vous?"
"Je m'appelle Balzatar", répondit-il
Je me réveillai moite et troublée encore chaude et pleine de son amour démoniaque, sachant que plus jamais je ne ressentirai pareille émotion.

Eva

RETOUR
Vous pouvez écrire votre rêve directement sur le site


© MediaMed - 998.1 page remise à jour 12 11 00

© 1999-2007 MediaMed Le coin de nicolas Ribol - nRx3000.5 010106


Portix-PHP - GNU Public License - © 2001-2002