nicoLire "Faites vous encore confiance aux instituts de sondage ? 64 % des Français répondent non. Et 59 % répondent oui."   Philippe Geluck (Le chat à Malibu)
Le coin de nicolas Ribol
Accueil
Accueil
forum
Forum
Livre d'or
Rêves
cadeaux
Cadeaux
Liens
Liens
Chercher
Recherche
ecrire
Ecrire
Imprimer
Imprimer
ZIF - Un rêve de nicolas Ribol

ZIFnicolas Ribol - Accueil

… spirale éperdue de lueur candide dans un infini cosmique de luxe noir et calme et profond avec en son sein au ralenti qui s’étirent des membres volubiles et graciles et puissants et qui semblent fuir une âme en plénitude orgasmique éternelle d’où s’échappent de longs flots sanglotant des musiques ultrasonores exhalant des fontaines immenses d’essences inconnues qui pénètrent l’espace déjà parfumé d’une probable peau précaire pour y démêler une ouate embaumée moite et infime comme léchée par d’innombrable monument du plaisir…

! trou de serrure

microscopiquementiraijesijelediraipetitnanorieninvisiblementiraijesijelediraiconlevoipadutoutsiquandmêmunpetitpeumaisoui

œil dedans trou 

et tout à coup du trou surgijaillitérigegrimpemonteclimbetpisvoilà une tête d’épingle

bleue

non-si-bleue avec des tâches petites quelques tâches qui font tâche.

les tâches sont brunes comme des chemises gavées de sueur et de sang

sur ces tâches violées sont de plus petites, encore vertes et déjà jaunies

carrémentmicroscopiquementiraijesijelediraipetitesnanorieninvisiblementiraijesijelediraiconlesvoipadutoutsiquandmêmunpetitpeumaisoui

et ces tâches diffractées minimes font grosse tâche et s’agitent et la pourriture les guettent

spectre et horreur 

bouchon vite dans trou de serrure

et caché

et changer de rayon et retourner au monde vrai !

… spirale éperdue de douceur lumineuse dans un cosmos infini de noirceur calme et profonde au dedans de laquelle au ralenti s’étirent des membres et graciles et puissants et qui semblent fuir une âme en volute orgasmique éternelle d’où s’échappent de longs flots sanglotant des musiques ultrasonores exhalant des fontaines d’essences inconnues qui pénètrent l’espace déjà parfumé d’une probable peau mordorée pour y plonger une moiteur ouatée infirme éclaircie par un nombreux monument de plaisir…

et alors ?
 

RETOUR


© MediaMed - 714.1 page remise à jour 08 12 99

© 1999-2007 MediaMed Le coin de nicolas Ribol - nRx3000.5 010106


Portix-PHP - GNU Public License - © 2001-2002